Workshops performance scénique avec Vanasay Khamphommala

Dans le cadre du plan de lutte contre les violences de genre proposé par la mission égalité lutte contre les discriminations, et la Direction de la vie étudiante et de campus, ces ateliers se dérouleront en non-mixité LGBTQIA+. Les deux séances accueillent des participant·e·s débutant·e·s ou confirmé·e·s et seront encadrés par Vanasay Khamphommala, artiste performeur de la compagnie Lapsus Chevelü.

Kissmogony : histoire future du baiser

Cet atelier interroge la place du baiser dans nos représentations et nos imaginaires en explorant 
le baiser comme forme chorégraphique. Il accorde une place centrale aux notions de consentement et de limites.

Je m'inscris à ce workshop

Date : samedi 15 octobre 2022
Horaires : 10h-13h / 14h-16h
Lieu : salle de spectacle, Maison des arts

Nouvelles littératures LGBTQIA+

Les auteurices LGBTQIA+ bousculent, avec les règles du genre, celles de la littérature. 
Le groupe prendra le temps de lire ensemble et d’interroger les possibilités de représentation de certains de leurs textes.

Je m'inscris à ce workshop

Date : samedi 19 novembre 2022
Horaires : 10h-13h / 14h-16h
Lieu : salle de spectacle, Maison des arts

Vanasay Khamphommala et la compagnie Lapsus chevelü

Vanasay Khamphommala vient au théâtre par la musique et fait ses premiers pas sur scène à l’Opéra de Rennes. Il suit une formation de comédien dans la Classe Libre du Cours Florent. En parallèle, il met en scène Shakespeare, Corneille et Barker. Comédien, il travaille sous la direction de Jean-Michel Rabeux et Jacques Vincey, avec qui il collabore comme dramaturge.
De 2018 à 2020, Vanasay Khamphommala est artiste associé au Centre dramatique national de Tours.
Depuis 2020, il est artiste compagnon au TnBA – Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine. Il est également chanteuse.

Sa compagnie, Lapsus chevelü, a pour projet de transformer le monde. Elle s’intéresse donc à tout ce qui, dans le monde, déstabilise les repères établis pour créer des beautés nouvelles. Lapsus chevelü s’efforce de comprendre les systèmes pour les faire disjoncter en beauté et détourne passionnément : les récits, les genres, les grammaires, les orthographes.
La compagnei affiche crânement son identité trans : transculturelle, transdisciplinaire, transgénérationnelle, transcendantale surtout. Tout·e trans·e est pour elle un moyen autant qu’une fin.
Elle prend pour matériau de prédilection tout ce qui se prête au détournement, dans la littérature, la musique, les arts plastiques — Ovide, Shakespeare, Lara Fabian, pour n’en citer que quelques uns. Lapsus chevelü est profondément pacifique, et tire donc à coups de canon sur tous les canons, notamment esthétiques.
Vous ne le savez pas, mais en ce moment même, vous êtes en train de participer à une performance de Lapsus chevelü.

Renseignements : Service culture culture @ u-bordeaux-montaigne.fr / Maison des étudiant·e·s, 1er étage.