Le portrait de la semaine : Anna Janelle

Notre université comprend un grand nombre de sportifs de haut et bon niveau, et aujourd'hui, nous souhaitons mettre en valeur leurs parcours. Aujourd'hui nous vous présentons Anna Janelle, qui pratique le volley-ball depuis plus de 11 ans.

Bonjour Anna, avant tout, pourrais-tu te présenter brièvement ? Quels sont tes origines, ton parcours et tes projets d'études ?

J’ai 21 ans et je suis née à Toulouse, où j’ai passé toute mon enfance jusqu’à la classe de seconde. Ensuite, j’ai déménagé à Bordeaux.

Je suis en Licence 2 LEA anglais-allemand. Pour l’instant je n’ai pas encore d’idée précise de projet d’études, pourquoi pas poursuivre en master ? Malheureusement je n’ai pas encore trouvé de métier qui me plairait, mais je pense peut être travailler dans le secteur du tourisme ou dans le commerce international.

Arrivez-vous à bien articuler vos études et votre formation sportive ? 

Il est vrai que ce n’est pas toujours évident, il faut vraiment être rigoureux et autonome. Pour ma part, je suis en double cursus depuis six ans déjà donc j’ai pris l’habitude de m’organiser.  Il n’empêche que cela reste assez difficile de suivre ce rythme où l'on ne peut quasiment jamais travailler le soir ou le weekend à cause des entrainements ou des matchs.

Est-ce que vos enseignants savent que vous êtes une sportive haut niveau ? En tiennent-ils compte ?

Je ne pense pas que tous mes enseignants soient au courant, il m’est arrivé de leur faire part de mon statut lorsque je ne pouvais pas assister à leur cours. Dans ce genre de situation je leur ai demandé comment je pourrais rattraper le cours ; certains m’ont juste dit de demander à mes camarades.

Pensez-vous que l'université vous soutienne dans votre parcours, sportif comme académique ?

Je pense que l’université nous soutient et est fière d’avoir des sportifs de bon et haut niveau mais je pense qu’il pourrait y avoir des améliorations à ce niveau là. Par exemple, en STAPS il existe des preneurs de notes pour les étudiants qui sont sportifs de bon/haut niveau. Ou alors, il faudrait peut-être demander aux enseignants d’être plus à l’écoute de ces étudiants là.

Parle-nous du sport que tu pratiques : comment as-tu débuté ?

Je pratique du volley-ball depuis maintenant plus de 11ans.

J’ai intégré le pôle espoir de Bordeaux en seconde et j’y suis restée pendant trois ans. Durant ces trois ans, j’ai eu la chance de participer aux interpôles (compétitions jeunes et juniors organisées par la Fédération française de handball) en salle et en beach où avec ma partenaire, nous avons finis premières des interpôles beach en 2015-2016.
Après le pôle j’ai intégré les Burdis (Bordeaux Mérignac Volley), où nous avons fait deux années les plays off.
J’ai également participé aux championnats de France universitaire, ainsi qu’aux championnats d’Europe universitaires au Portugual et en Pologne. En juin 2019, j’ai participé aux championnats de France universitaire de beach où nous avons réussi à être deuxième avec ma partenaire.

Combien d'heures d'entrainement fais-tu par semaine ?

Entre 10 et 14 heures d’entrainements par semaine, sans compter les matchs le weekend.

Quel est ton plus beau souvenir sportif ?

Il est difficile d’accorder à un seul souvenir le titre de meilleur souvenir car j’ai eu la chance de participer à plein de compétitions, toutes aussi belles les unes que les autres.

Finalement, quelles sont tes ambitions sportives ?

Je souhaiterais arriver à atteindre le niveau de la Ligue A, mais j’aimerais avant tout pouvoir progresser et améliorer tout ce qu’il me reste encore à améliorer.

Merci Anna pour ce partage. Nous te félicitons pour ton courage et ton parcours, et t'encourageons pour ton futur.

 

Propos recueillis par le Département des activités physiques et sportives de l'Université Bordeaux Montaigne