• pdf

Contrôle des connaissances

Le contrôle des connaissances donne lieu en principe à deux sessions d’examens pour une année donnée. Nul ne peut bénéficier de sessions supplémentaires ou dérogatoires.

Pour chaque UE, les aptitudes et l’acquisition des connaissances sont appréciées :

  • soit par un contrôle continu (moyenne d’au moins deux notes),
  • soit par un ou plusieurs examens terminaux,
  • soit par ces deux modes de contrôle combinés.

Le mode du contrôle continu et régulier fait l’objet d’une application prioritaire sur l’ensemble du cursus conduisant à la licence.

Les modalités du contrôle des connaissances et des aptitudes autorisent une prise en compte transversale ou interdisciplinaire des acquis de l’étudiant et permettent une organisation globalisée du contrôle sur plusieurs unités d’enseignement. Ainsi, il est possible, à l’intérieur d’un semestre, d’évaluer plusieurs UE par une seule et même épreuve terminale.

Pour la deuxième session, les UE sont évaluées par une épreuve unique, écrite ou orale (sauf cas particulier : consulter l’UFR).

En cas d’échec à la 1ère session et de non validation, l’étudiant doit repasser en session de rattrapage tous les éléments pédagogiques constitutifs de l’UE, y compris ceux auxquels il a eu la moyenne.

Les différents types de contrôle des connaissances

Le contrôle terminal (CT)

Le contrôle terminal :

  • correspond à une évaluation de l’ensemble d’une période d’enseignement et s’effectue à l’issue de celle-ci ;
  • consiste en une épreuve qui est la même pour tous les étudiants d’un même diplôme, relevant d’un même régime et d’un même rythme d’études ;
  • fait l’objet d’une convocation ;
  • est organisé en sus des heures d’enseignement annoncées dans les maquettes des formations.

Les épreuves écrites d’examens terminaux et la correction des copies sont organisés de manière anonyme.

Le contrôle continu (CC)

Le contrôle continu :

  • est organisé durant les périodes d’enseignement ;
  • est constitué d’épreuves organisées suivant un planning défini ou de manière inopinée, selon le choix de l’enseignant et précisé en début d’année.
  • ne fait pas nécessairement l’objet de convocation et n'est pas inscrit dans le calendrier des examens ;
  • peut avoir lieu pendant les heures d’enseignement.

Les modalités de contrôle continu prévoient la communication régulière des notes et résultats à l’étudiant et, s’il le souhaite, la consultation des copies.

La note de contrôle continu est constituée de la moyenne d’au moins deux notes obtenues sur l’UE.

L’anonymat des épreuves écrites peut être envisagé dans le cadre du contrôle continu. Dans ce cas, ces contrôles se font sous la responsabilité unique du ou des enseignant(s) qui les ont décidés. Ils devront donc veiller à l’information des étudiants sur les dates, heures et lieux des contrôles et procéder à un appel à l’entrée de la salle. Les modalités de surveillance et de contrôle seront alors similaires à celles qui s’appliquent en cas d’examen terminal.

 

Les différentes natures d’épreuves

  • L’épreuve orale
  • L’épreuve écrite
  • L’évaluation des stages, projets, mémoires de recherche
  • L’évaluation des pratiques artistiques

Téléchargez le règlement des études